Lettres et Langues vivantes

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Cette séance a été réalisée avec des tablettes. Mais elle peut aussi être faite en salle informatique. Dans ce cas, selon la configuration de votre salle informatique, il peut être plus pratique de les faire travailler par 2 et pas par 4. La démarche reste la même. {{{Constat }}} Cette activité a d'abord été réalisée en 2017 dans une classe de 2nde bac pro maintenance aéronautique très hétérogène. Les élèves venaient tous de classes différentes ( 3ème SEGPA, 3ème DIMA, 2nde générale ainsi qu'un élève allophone en France depuis 4 mois) Les autres étaient issus de 3ème générale dont plusieurs n'avaient pas validé le A2 en 3ème. Les niveaux en anglais allaient du A1 au B1. Il était donc difficile de proposer des activités qui convenaient à tous. {{{ Mise en œuvre }}} J'ai choisi de travailler le même support en compréhension écrite, un texte sur la "Fantasy", l'objet de notre séquence. Ce support a été trouvé sur un site internet. J'avais mis les élèves en îlots, donc des groupes de 4 élèves: 1 îlot A1/A2-, plusieurs îlots A2 et un îlot B1. J'avais constitué ces groupes à partir de mes connaissances sur les élèves (Cette activité a été faite en janvier, je connaissais donc déjà leurs compétences en CE. ) Pour ajuster, j'ai d'abord fait un test diagnostique avec [Plickers->https://www.plickers.com/]. (Appli qui permet de scanner rapidement les réponses des élèves avec le smartphone du professeur et des cartons donnés aux élèves. [Exemple ici ->https://youtu.be/X742vWJdURM]). J'avais mis dans mon test quelques mots de vocabulaire tirés du texte qu'ils allaient étudier. A la fin, Plickers génère une feuille de résultats avec le nom des élèves, leurs réponses et le taux de réussite. Si l'élève avait eu beaucoup d'erreurs et connaissait donc peu de mots dans le texte, je le changeais d'îlot pour qu'il ait plus d'aide. Cette activité a duré 5 mn. Ils ont alors commencé le travail sur le texte. {{{ Différenciation }}} J'ai voulu apporter des aides différentes aux élèves. Îlot A1/ A2-: ils avaient le site[ "Lingro" ->http://lingro.com/]qui est un dictionnaire en ligne. Dictionnaire anglais unilingue, ou d'une langue vers une autre. Pour ces élèves, j'avais choisi "anglais -> français", le dictionnaire anglais unilingue me paraissant compliqué en début de 2nde pour ces élèves ayant un niveau A1. Lingro est intéressant, car il peut aussi traduire une page internet et génère un lien. J'ai rentré l'adresse du texte que je voulais étudier. J'ai copié l'adresse générée par Lingro, je l'ai copié sur mon document et j'ai réalisé un QR code pour que les élèves puissent le scanner avec les tablettes. (Si je n'avais pas eu les tablettes ce jour-là, nous aurions été en salle informatique et ils auraient tapé l'adresse du site, voilà pourquoi j'ai mis les 2 sur mon document). [(Voir "Comment faire un QR code" sur le site) ->381] Ainsi, les élèves n'avaient pas à taper les mots qu'ils voulaient. Il suffisait, quand ils avaient le texte sur la tablette, de cliquer sur le mot. Pour la synthèse, ce groupe avait un texte à trous où les mots étaient donnés. A2+: j'avais utilisé pour eux le site ["rewordify"->https://rewordify.com/] Ce site simplifie un texte anglais en remplaçant des mots complexes par des mots plus courants. (Le mot de départ est affiché). Comme pour lingro, nous pouvons taper notre texte ou entrer une adresse internet. Un lien est généré. J'ai fait comme pour le groupe A1: lien et QR code sur la feuille. Pour la synthèse, ils avaient un texte à trous mais les mots à trouver n'étaient pas donnés. B1: ils n'avaient pas d'aide, juste le texte de départ. Ils avaient des dictionnaires papiers unilingues pour une activité sur la dérivation et les préfixes. Pour la synthèse, je leur avais indiqué les éléments à inclure: [Tableau qui reprend les aides apportées aux élèves->http://lettres-anglais.ac-amiens.fr/IMG/pdf/ce_differenciee-synthese_des_aides_apportees.pdf] {{{Activité }}} Il était important de travailler les stratégies pour qu'ils améliorent leurs compétences en CE. C'est pourquoi je ne suis pas passée tout de suite à une phase de vérification avec des questions sur le texte. Je leur ai demandé de travailler sur des repérages, des aspects transférables pour d'autres textes. Ils devaient s'intéresser au paratexte, aux WH-questions. J'ai essayé d'aller plus loin avec le groupe B1 qui devait s'intéresser à la dérivation pour comprendre les mots inconnus. La 1ère phase était individuelle, elle a duré 15mn. Ils avaient le texte sur feuille pour pouvoir souligner, annoter, faire les repérages demandés (tous avaient le même support, mais le QR code était différent selon les groupes comme expliqué au dessus). Ils avaient une ou deux tablettes par groupe. Après 15mn, je leur ai demandé de mettre en commun avec leur groupe et de compléter le travail pendant 10mn. (Un chronomètre était au vidéo-projecteur à chaque fois). J'avais demandé à un élève de chaque groupe de prendre le rôle de tuteur pour aller voir les autres groupes quand son travail était fini. Un élève du groupe A2 allait voir ceux du groupe A1 et les aidait, sans donner les réponses. Un élève du groupe B1 allait voir ceux du groupe A2. Ensuite, nous avons fini par un quiz [Socrative->https://www.socrative.com/] pour vérifier que la compréhension du texte était bien acquise. J'avais mis des question de compréhension détaillée. Ils devaient être capables, à l'aide de leurs repérages et de leurs synthèses d'y répondre. Ils avaient tous le même questionnaire, c'est l'aide différenciée apportée avant cette phase qui devait les aider. Ils ont joué par groupe avec les tablettes, mais il est également possible de le faire sur ordinateur en salle informatique ou de faire un quiz sur feuille. Cette partie a duré une dizaine de minutes. L'avantage de Socrative, contrairement à Kahoot, c'est que les élèves avancent à leur rythme dans le questionnaire. Les questions ne sont pas chronométrées, ce qui le rend très intéressant pour faire des CE en anglais ou des lectures analytiques en français. Cette CE a duré une séance. {{{Bilan }}} Points négatifs: L'activité sur la dérivation a été compliquée pour les élèves du groupe B1. J'ai voulu développer leur autonomie, mais je pense que cette activité s'est faite trop tôt dans leur parcours. Points positifs: J'avais peur que les élèves du groupe A1 se sentent un peu mal à l'aise d'avoir eu beaucoup plus d'aide que les autres. Mais les élèves ont dit avoir tous apprécié cette façon de faire, qu'ils avaient pu travailler sur un texte, ce qui n'était pas toujours le cas. Tous les élèves ont travaillé, même ceux qui baissaient les bras assez vite devant la difficulté d'un texte. Depuis, je travaille souvent la CE ainsi Je reprends la même trame, les mêmes outils. {{{Documents }}} [Les fiches données aux élèves ->http://lettres-anglais.ac-amiens.fr/IMG/pdf/ce_differenciee_fiches_eleves.pdf] [Tableau qui reprend les aides apportées aux élèves->http://lettres-anglais.ac-amiens.fr/IMG/pdf/ce_differenciee-synthese_des_aides_apportees.pdf] [Tutoriel Socrative->http://www.ac-amiens.fr/1163-tutoriel-socrative.html] {{ {Auteur: V. Deglaire}}}

Compréhension écrite différenciée avec le numérique

Travail en groupe de niveaux avec des aides numériques

Cette séance a été réalisée avec des tablettes. Mais elle peut aussi être faite en salle informatique. Dans ce cas, selon la configuration de votre salle informatique, il peut être plus pratique de les faire travailler par 2 et pas par 4. La démarche reste la même.

 Constat

Cette activité a d’abord été réalisée en 2017 dans une classe de 2nde bac pro maintenance aéronautique très hétérogène. Les élèves venaient tous de classes différentes ( 3ème SEGPA, 3ème DIMA, 2nde générale ainsi qu’un élève allophone en France depuis 4 mois) Les autres étaient issus de 3ème générale dont plusieurs n’avaient pas validé le A2 en 3ème. Les niveaux en anglais allaient du A1 au B1.
Il était donc difficile de proposer des activités qui convenaient à tous.

  Mise en œuvre

J’ai choisi de travailler le même support en compréhension écrite, un texte sur la "Fantasy", l’objet de notre séquence. Ce support a été trouvé sur un site internet.
J’avais mis les élèves en îlots, donc des groupes de 4 élèves : 1 îlot A1/A2-, plusieurs îlots A2 et un îlot B1. J’avais constitué ces groupes à partir de mes connaissances sur les élèves (Cette activité a été faite en janvier, je connaissais donc déjà leurs compétences en CE. )
Pour ajuster, j’ai d’abord fait un test diagnostique avec Plickers. (Appli qui permet de scanner rapidement les réponses des élèves avec le smartphone du professeur et des cartons donnés aux élèves. Exemple ici). J’avais mis dans mon test quelques mots de vocabulaire tirés du texte qu’ils allaient étudier. A la fin, Plickers génère une feuille de résultats avec le nom des élèves, leurs réponses et le taux de réussite. Si l’élève avait eu beaucoup d’erreurs et connaissait donc peu de mots dans le texte, je le changeais d’îlot pour qu’il ait plus d’aide. Cette activité a duré 5 mn.
Ils ont alors commencé le travail sur le texte.

  Différenciation

J’ai voulu apporter des aides différentes aux élèves.

Îlot A1/ A2- : ils avaient le site"Lingro"qui est un dictionnaire en ligne. Dictionnaire anglais unilingue, ou d’une langue vers une autre. Pour ces élèves, j’avais choisi "anglais -> français", le dictionnaire anglais unilingue me paraissant compliqué en début de 2nde pour ces élèves ayant un niveau A1. Lingro est intéressant, car il peut aussi traduire une page internet et génère un lien. J’ai rentré l’adresse du texte que je voulais étudier. J’ai copié l’adresse générée par Lingro, je l’ai copié sur mon document et j’ai réalisé un QR code pour que les élèves puissent le scanner avec les tablettes. (Si je n’avais pas eu les tablettes ce jour-là, nous aurions été en salle informatique et ils auraient tapé l’adresse du site, voilà pourquoi j’ai mis les 2 sur mon document).
(Voir "Comment faire un QR code" sur le site)

Ainsi, les élèves n’avaient pas à taper les mots qu’ils voulaient. Il suffisait, quand ils avaient le texte sur la tablette, de cliquer sur le mot.
Pour la synthèse, ce groupe avait un texte à trous où les mots étaient donnés.

A2+ : j’avais utilisé pour eux le site "rewordify" Ce site simplifie un texte anglais en remplaçant des mots complexes par des mots plus courants. (Le mot de départ est affiché). Comme pour lingro, nous pouvons taper notre texte ou entrer une adresse internet. Un lien est généré. J’ai fait comme pour le groupe A1 : lien et QR code sur la feuille.
Pour la synthèse, ils avaient un texte à trous mais les mots à trouver n’étaient pas donnés.

B1 : ils n’avaient pas d’aide, juste le texte de départ. Ils avaient des dictionnaires papiers unilingues pour une activité sur la dérivation et les préfixes. Pour la synthèse, je leur avais indiqué les éléments à inclure :

Tableau qui reprend les aides apportées aux élèves

 Activité

Il était important de travailler les stratégies pour qu’ils améliorent leurs compétences en CE. C’est pourquoi je ne suis pas passée tout de suite à une phase de vérification avec des questions sur le texte. Je leur ai demandé de travailler sur des repérages, des aspects transférables pour d’autres textes. Ils devaient s’intéresser au paratexte, aux WH-questions. J’ai essayé d’aller plus loin avec le groupe B1 qui devait s’intéresser à la dérivation pour comprendre les mots inconnus.
La 1ère phase était individuelle, elle a duré 15mn. Ils avaient le texte sur feuille pour pouvoir souligner, annoter, faire les repérages demandés (tous avaient le même support, mais le QR code était différent selon les groupes comme expliqué au dessus). Ils avaient une ou deux tablettes par groupe.

Après 15mn, je leur ai demandé de mettre en commun avec leur groupe et de compléter le travail pendant 10mn. (Un chronomètre était au vidéo-projecteur à chaque fois). J’avais demandé à un élève de chaque groupe de prendre le rôle de tuteur pour aller voir les autres groupes quand son travail était fini. Un élève du groupe A2 allait voir ceux du groupe A1 et les aidait, sans donner les réponses. Un élève du groupe B1 allait voir ceux du groupe A2.

Ensuite, nous avons fini par un quiz Socrative pour vérifier que la compréhension du texte était bien acquise. J’avais mis des question de compréhension détaillée. Ils devaient être capables, à l’aide de leurs repérages et de leurs synthèses d’y répondre. Ils avaient tous le même questionnaire, c’est l’aide différenciée apportée avant cette phase qui devait les aider. Ils ont joué par groupe avec les tablettes, mais il est également possible de le faire sur ordinateur en salle informatique ou de faire un quiz sur feuille. Cette partie a duré une dizaine de minutes. L’avantage de Socrative, contrairement à Kahoot, c’est que les élèves avancent à leur rythme dans le questionnaire. Les questions ne sont pas chronométrées, ce qui le rend très intéressant pour faire des CE en anglais ou des lectures analytiques en français.

Cette CE a duré une séance.

 Bilan

Points négatifs :
L’activité sur la dérivation a été compliquée pour les élèves du groupe B1. J’ai voulu développer leur autonomie, mais je pense que cette activité s’est faite trop tôt dans leur parcours.

Points positifs :
J’avais peur que les élèves du groupe A1 se sentent un peu mal à l’aise d’avoir eu beaucoup plus d’aide que les autres. Mais les élèves ont dit avoir tous apprécié cette façon de faire, qu’ils avaient pu travailler sur un texte, ce qui n’était pas toujours le cas.
Tous les élèves ont travaillé, même ceux qui baissaient les bras assez vite devant la difficulté d’un texte.

Depuis, je travaille souvent la CE ainsi Je reprends la même trame, les mêmes outils.

 Documents

Les fiches données aux élèves

Tableau qui reprend les aides apportées aux élèves

Tutoriel Socrative


Auteur : V. Deglaire

Mise à jour : 25 février 2019